La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Graine de Bio
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Jeudi

Ouvert de 09h30 à 19h00

Biocoop militant et exigeant, par conviction

Biocoop militant et exigeant, par conviction

À partir du 19/09/2012

Biocoop Pont-l'Abbé

Sur un marché de la distribution bio qui voit des profils opportunistes et mercantiles se multiplier, Biocoop affirme son exigence, par conviction, avec les producteurs  pour les consommateurs.

Depuis plus de 25 ans, les sociétaires, adhérents de la coopérative Biocoop se fixent comme objectif le développement d’une agriculture biologique paysanne durable, équitable et responsable.

Transparence, exigence et solidarité sont les facteurs clés pour que ce projet ambitieux soit pérenne et profite à tous – du producteur au consommateur. Cela se traduit par :

  • Une véritable coopération entre producteurs / dirigeants de magasins / salariés et consommateurs
  • Un cahier des charges et des spécifications rigoureux
  • Une implication des sociétaires dans le projet coopératif
  • Un militantisme assumé pour une consommation responsable

Aujourd’hui, ce sont plus de 450 sociétaires, qui choisissent individuellement de porter collectivement un projet exigeant pour le bénéfice des consommateurs.


Biocoop, exigeant par conviction

  • Des exigences qui sont le fruit d’un processus coopératif de décisions collectives.
  • Des choix cohérents d’équité, de transparence, de solidarité et de proximité visant avant tout la pérennité
  • Un cahier des charges rigoureux et des critères qui vont au-delà de la réglementation européenne
  • La garantie d’une juste rémunération pour les producteurs et, pour les consommateurs, la garantie de produits de qualité.
  • L’engagement, en toute transparence, sur des volumes et des prix justes et rémunérateurs pour les producteurs et les transformateurs (partenariat avec la FNAB)
  • Approvisionnement des sociétaires le plus souvent possible en local auprès de leurs fournisseurs/producteurs 

Pour des produits emblématiques comme le café bio, les sociétaires se sont fixé un cahier des charges qui prévoit de ne vendre que des produits issus du commerce équitable. Ainsi, Biocoop propose de nombreuses marques dont Max Havelaar.

>> Quelques exemples d’exigences Biocoop

Biocoop, militant par conviction

L’agriculture biologique par vocation

Parce que l’agriculture biologique est au cœur de son projet depuis sa création, Biocoop s’engage dans des démarches qui vont au-delà de son activité propre.

  • Engagement de Biocoop auprès de multiples instances professionnelles et politiques (FNAB, INAO, IFOAM, Synabio, Biocohérence, Plateforme du Commerce Equitable …)

La consommation responsable par conviction

Parce que déployer la consommation responsable se réfléchit à long terme et concerne de très nombreux domaines :

  • Partage des actions militantes avec les acteurs de l’économie solidaire ou de la protection de l’environnement (Semences paysannes, Faucheurs OGM, Terre de liens, Agir pour l’environnement, Enercoop…).

Biocoop, coopératif par conviction

Un projet commun : le développement de l’agriculture biologique

  • Plus de 300 gérants de magasins (sociétaires de la coopérative) qui choisissent de mettre leurs énergies et leurs savoir – faire professionnels au profit d’un projet commun.
  • Des femmes et des hommes aux profils différents, qui font du réseau Biocoop, un modèle unique, basé non pas sur la recherche d’un dividende mais sur la coopération.

Des choix partagés

  • Des sociétaires (producteurs, salariés, consommateurs et gérants de magasin) qui participent  à la vie politique du réseau et qui prennent part, collectivement, aux décisions stratégiques (cahier des charges, référencements produits, mais également admissions/démissions de leurs pairs…).
  • En résultent des choix collectifs exigeants, durables qui bénéficient aux producteurs, dirigeants de magasins, salariés et consommateurs.

Sociétaires par conviction

Côté producteurs…

Alexandre Cazé, Directeur du groupement de producteurs Norabio

« Des exigences ? Oui, pour la sécurité alimentaire ! En effet, les consommateurs ont confiance en un acteur comme Biocoop car les exigences du réseau leur garantissent transparence et traçabilité sur les origines des produits.

Pour les producteurs, collaborer avec le réseau Biocoop nous permet d’évoluer sans cesse sur de tels points. Nous sommes en constante démarche de progrès, nous cherchons toujours à améliorer la qualité de nos produits et également à penser davantage nos pratiques et nos techniques pour contribuer à un développement durable, équitable et solidaire de l’agriculture biologique. 

Pour nous, producteurs, cela se traduit également par un engagement durable avec les magasins. En effet, les magasins s’engagent, de manière solidaire et pérenne, sur les volumes et les prix de nos productions. Ils ne nous lâchent pas s’ils trouvent une production agricole à un prix plus bas. Grâce à notre collaboration avec le réseau Biocoop, nous sommes assurés d’être correctement rémunérés. Et puis ces choix, nous les faisons ensemble !»

 Vincent Lestani, Directeur du groupement de producteurs la Cabso

« Rejoindre une coopérative comme Biocoop est un choix délibéré, un engagement.

Bien évidement, comme tout système, une coopérative présente aussi des contraintes : la prise de décision est parfois un peu plus longue car il faut que tous les adhérents de la coopérative se réunissent, échangent et statuent.

Parce que nous, producteurs, avons choisi d’être adhérents de Biocoop, de porter le même projet que le réseau, nous en acceptons le mode de fonctionnement.

Vous savez, dans une coopérative, l’intérêt collectif prime sur l’intérêt individuel  à partir du moment où chaque adhérent y trouve son intérêt.

Les échanges sont nombreux et riches au sein de Biocoop, à la différence de la plupart des réseaux de franchises. Ce sont de ces débats démocratiques et de la volonté de porter un objectif commun qu’émergent des exigences et des choix qui bénéficient à tous. »


Côté magasins…

 Benoît Hournon, Responsable de la biocoop L’Oustal (Haute Garonne – Fenouillet)

« J’ai choisi de rejoindre Biocoop car c’est un réseau coopératif et historique. Ces deux dimensions sont des bases solides.

Par ailleurs, chez Biocoop,  il existe un équilibre entre l’initiative personnelle des sociétaires (en tant que structure de magasins) et le projet collectif d’un réseau dans lequel mes choix et mes opinions sont pris en compte et contribuent à faire avancer ce projet. »





Martine Lougarre, Responsable de la biocoop Grandeur Nature (Haute Garonne – Toulouse )

« Je suis une militante et une convaincue de la bio depuis des années et cela fait maintenant plus de 20 ans que j’ai décidé de rejoindre Biocoop, réseau avec lequel je partageais et je partage encore les valeurs : le développement de l’agriculture biologique pour des produits bio de qualité, pour les producteurs, les fournisseurs et les consommateurs.

Il y a plus de 20 ans, le marché de la bio était peu structuré. Il fallait le construire et pour Biocoop, le construire de manière pérenne et équitable. Dans ce sens, les exigences de Biocoopont pesé et ont permis de structurer le marché durablement et équitablement. En effet, Biocoop est pionnier dans le soutien à la production agricole bio de proximité.

A titre d’exemple, on peut citer le cas de la lécithine de soja. Avant tout le monde, les sociétaires ont  collectivement considéré que cette matière première était à risque, en matière de contamination OGM. Ils ont choisi de ne plus vendre de produits à base de lécithine de soja. Producteurs et fournisseurs ont accepté de répondre à ces exigences, traduites dans un cahier des charges, de fait exigeant.

Oui, soyons honnêtes. Ces exigences sont parfois difficiles à mettre en place car nous, magasins, sommes alors obligés de déférencer certains produits et d’en expliquer les raisons aux consommateurs.

Néanmoins, ce sont grâce à de telles exigences que producteurs et fournisseurs sont dans une démarche constante de progrès et que nous, magasins, nous pouvons proposer aux consommateurs, des produits bio de qualité. »

Retour